Le concept qui consiste à utiliser des jeux à des fins éducatives remonte à bien avant l'apparition des ordinateurs. On considère que le premier serious game est Army Battlezone, ce projet qui a été élaboré par Atari en 1980 pour entraîner les militaires n'a pas eu un grand succès.

Ces dernières années le gouvernement ainsi que l'armée américaine se sont adressés à plusieurs reprises aux développeurs de jeux vidéo pour la création de simulateurs à faible coût à la fois réalistes et impliquants. Ces jeux devaient permettre aux militaires d’appréhender les réalités de la guerre en utilisant les infrastructures déjà existantes.

L’intérêt de l’armée américaine dans cette démarche est double :

-         d’une part les développeurs bénéficient d'une grande expérience dans les jeux vidéo classiques.

-         D’autre part, la création de ce type de simulations coûte des millions de dollars de moins que les simulations traditionnelles qui bien souvent requièrent un équipement spécifique.

Les coûts de développement de jeux « sur mesure » sont abordables pour de grandes entreprises ou des institutions comme l’armée américaine.

Devant le succès de ces premiers serious games, d’autres secteurs  se sont montrés intéressés. Aujourd’hui, les serious games trouvent des applications dans l'éducation, la formation professionnelle, le secteur médical, la publicité… et même dans la politique !