Bienvenue sur Serious games! Ce blog a été réalisé dans le cadre du cours "Approches culturelles et internationales de la consommation" dispensé par M. Royer à la Faculté Libre de Sciences Humaines de Lille.

Avant d’aborder le thème des serious games, il me parait essentiel de s’interroger sur le sens du mot jeu ainsi que sur les bénéfices de celui-ci dans un contexte pédagogique.

La notion de jeu a fait l’objet de nombreuses études en psychologie et sociologie. Ce terme renvoie à l’idée de liberté, de « marge de manœuvre », c’est une activité libre et gratuite visant le plaisir, la distraction.

Le jeu n’exclut cependant l’existence de règles : au-delà de l’opposition apparente entre le domaine des activités sérieuses, contraignantes, nécessitant une productivité comme le travail et celui des activités ludiques non obligatoires et sans finalité, l’analyse des fonctions du jeu oblige paradoxalement de le prendre très au sérieux.

Pour les psychologues, c’est à travers la très grande diversité de jeux auxquels ils se livrent que les enfants trouvent l’occasion de se développer sur les plans physique, psychologique, affectif et intellectuel. La spontanéité et la liberté de ces jeux permettent en effet à l’enfant de multiplier les tâtonnements et les expériences, et de transformer  progressivement ses potentialités en compétences et en connaissances, tandis que la recherche de la réussite ou de la performance l’amène à découvrir par lui-même qu’il doit s’imposer des règles, des difficultés choisies, spécifiques, qu’il faut résoudre pour elles-mêmes, et non plus sous la pression des évènements, de l’intérêt.

Le jeu présente de nombreux avantages dans un contexte d’apprentissage comme l’école ou la formation professionnelle.

Le jeu peut s’avérer être un moyen d’apprentissage plus efficace qu’une formation traditionnelle dans le sens où il réduit l’anxiété associée à la démarche d’apprentissage. Les erreurs commises par les apprenants ne sont pas considérées comme un échec qui pourrait les freiner dans leur progression mais plutôt comme une phase du jeu indispensable et nécessaire.

Ces activités ludiques prennent désormais une nouvelle dimension, notamment avec le développement de nouveaux formats qui s’adressent aujourd’hui non plus seulement à l’enfant mais aussi à l’adulte.

Les serious games représentent un nouveau média qui, selon Henry Jenkins auteur du livre « Convergence culture : Where Old and New Media Collides », est un moyen d’accéder à la culture de manière participative. Les utilisateurs acquièrent, en effet, des connaissances et des compétences au travers de jeux qui ont pour but de les former de manière ludique mais aussi de susciter leur réflexion.

Le champ d’application de ces serious games a fortement évolué et de nombreux éditeurs spécialisés investissent le marché. Cependant celui-ci en est encore à ces débuts et il est très difficile d’en évaluer l’ampleur.

Ce blog a pour objectif de définir les serious games et de donner un aperçu de leur développement dans différents domaines.

Bonne Lecture.